Le futurréseau detransportliegeois !

UNE opportunite !

L’arrivée du tram est une opportunité unique de réorganiser l’ensemble des lignes de bus pour créer un réseau de transport

performant, fiable, attractif, + vert et interconnecté

 

Si rien ne change, en 2030 (Source : PUM) 

  • +22% de véhicules/km
  • -24% de vitesse moyenne en heure de pointe
  • +25 minutes de temps de trajet

Une solution ? Favoriser le transport en commun

C’est un changement d’habitudes qui se profile mais les liégeois ont tout à y gagner :

  • une amélioration de la qualité de l’air
  • une meilleure qualité de vie en ville
  • une diminution du bruit routier
  • à plus long terme, un véritable impact climatique.

 


UNE UTILITE RECONNUE !

 

La vision "FAST" du Gouvernement wallon traduit cette volonté de transfert modal, de même que le "Plan Urbain de Mobilité"de la Métropole liégeoise. 

Portée par le TEC, la restructuration du réseau s’inscrit pleinement dans ce contexte et se base sur :

  • plusieurs études, accompagnées par le bureau de conseils Transamo
  • de nombreux échanges avec différents acteurs de la mobilité dont les Villes et Communes concernées.

 

 


UN transport en commun restructurÉ

 

LES GRANDES EVOLUTIONS ATTENDUES ? 

  • La création de nouvelles lignes et la fusion d’autres 
  • Une simplification des itinéraires
  • Une desserte fine des quartiers, tout en privilégiant des liaisons directes vers les centres métropolitains (l’Université, les hôpitaux,…)
  • Des propositions d’aménagements d’infrastructures pour structurer le transport et donner la priorité aux bus

 

COMBINER LE BUS ET LE TRAM

Toutes les lignes n’arriveront plus au centre-ville : elles s’arrêteront au premier contact avec le tram, à l’exception de la station Général Leman où les lignes continueront jusqu’à la Gare des Guillemins.

C’est le principe du rabattement sur 9 nœuds de connexion entre le bus et le tram.

Passer d’un véhicule à l’autre peut sembler contraignant mais ces pôles d’échange promettent un passage du bus vers le tram (et vice versa) en quai à quai, de manière rapide, confortable et efficace.  

Ces correspondances permettent de faire bénéficier de nombreuses lignes de bus des  avantages du tram sur une partie de leur ancien trajet. 

Par exemple : les flémallois et les sérésiens qui empruntent les actuelles lignes 2 et 3 s’arrêteront à la station Standard pour y poursuivre leur trajet avec le tram.

 

UN RESEAU PLUS FACILE A COMPRENDRE 

Le réseau sera hiérarchisé en fonction du niveau de service offert par chaque ligne.

Cette hiérarchisation s’accompagnera d’une nouvelle numérotation des lignes de bus. Plus le numéro est petit, plus le niveau de service sera important !

    Le TRAM

       La colonne vertébrale du réseau !

       Il remplacera en partie l’actuelle ligne de bus 1.

4 lignes de Bus à Haut Niveau de Service

L'ossature du réseau ! 

 

Vers Ans, Chênée, Fléron et le Sart-Tilman. La solution d’un "quasi tram" est celle qui correspond le mieux à ces axes à fort potentiel. 

Le BHNS offre les avantages du tram, tout en présentant : 

  • un coût de réalisation deux fois moins élevé
  • une ampleur de travaux bien plus limitée

Ce concept de mobilité, auquel un nom commercial propre au TEC sera bientôt donné, traduit un véritable engagement de la qualité du transport.

 

UN SERVICE ATTRACTIF

  • une fréquence élevée
  • une amplitude importante sur la journée
  • des trajets rapides et à l’heure grâce à des itinéraires dédiés, une montée par toutes les porte et l’absence de vente à bord

 

UN BUS CAPACITAIRE

  • Un bus articulé ou bi-articulé (en fonction des possibilités techniques)
  • capable de transporter jusqu’à 200 personnes
  • confortable, climatisé, accessible à tous et avec un look reconnaissable

 

DES ARRETS CONFORTABLES

  •  aménagés en véritables stations
  • avec des quais accueillants et accessibles, dotés d'écrans digitaux 

 

UNE INFRASTRUCTURE PRIORITAIRE

  • en  site propre, aussi souvent que possible
  • avec des priorités aux feux

en savoir plus

 

 

 

7 lignes Structurantes

Connexion au tram et BHNS ! 

Il s'agit d'une desserte directe des quartiers denses et des pôles importants de l’agglomération.

Elles bénéficieront  d’une fréquence importante, d’une amplitude large et de véhicules majoritairement articulés. 

en savoir plus

 

 

 

42 lignes Urbaines

La desserte fine des quartiers ! 

Il s’agit du maillage de proximité pour relier entre eux les quartiers ainsi qu’aux communes périphériques proches.

L’amplitude et la fréquence seront adaptées aux besoins des écoles, hôpitaux, commerces, etc.

en savoir plus

 

 

 

32 lignes Interurbaines

Les connexions éloignées ! 

Il s’agit du maillage longue distance du réseau, permettant d’assurer des liaisons vers les communes plus éloignées de l’agglomération liégeoise. 

Elles complètent les lignes urbaines. 

en savoir plus

Vous vous demandez probablement... Vous vous demandez probablement...

Concrètement, que deviendra mon bus alors ? Où devrais-je le prendre et à quelle heure ?

Ces interrogations sont tout à fait légitimes. Nous ne sommes pas encore en mesure de vous répondre précisément. 

De nombreuses étapes de réflexion, d’échanges et de validation ont été passées ces deux dernières années. Deux ans nous séparent encore de la mise en service réelle du tram. D’ici là, le travail va se poursuivre, en collaboration avec nos partenaires de mobilité.

Confronter les principes généraux théoriques du réseau au contexte réel est un travail de longue haleine. 

Par exemple, chaque nouvel arrêt positionné doit faire l'objet d'une analyse  sur le terrain et de demandes d'autorisation d'implantationMême les arrêts existants, soit 4000 au total, doivent faire l'objet d'une vérification géographique minutieuse.

Sur chaque nouveau tronçon desservi, des tests doivent être effectués afin de s'assurer que les infrastructures existantes permettent la circulation de bus de toute taille. 

 

Pour les horaires, la matière se révèle également complexe au vu des impératifs de correspondance avec :

  • le tram
  • les heures d'arrivée ou de départ des trains 
  • les heures de début et de fin de cours des écoles.

Les lignes ont leurs enjeux propres mais elles sont également interconnectées entre elles. A chaque modification, c'est une véritable cascade qui s'enclenche. 

 

Enfin, il n'est pas judicieux de fixer le réseau 2 ans à l'avance. 

Le réseau est une matière vivante qui évolue tout le temps : les horaires des écoles ou des trains changent, de nouveaux pôles socio-économiques se créent et dès lors, de nouveaux besoins de déplacement se font jour.

Le TEC doit pouvoir conserver la flexibilité de s'adapter à ces nouveaux éléments. 

Bien sûr, le réseau devra être figé à un moment donné afin, notamment, d'être communiqué aux citoyens qui souhaiteront l'emprunter en 2024. Mais même à ce moment-là, un peu avant le lancement du tram, une phase de recalibrage sera nécessaire afin d'être au plus proche des besoins de mobilité réels. 


DES NEWS ?

LES ITINERAIRES !

Fin 2022, vous pourrez découvrir les nouveaux itinéraires  de vos lignes, via une cartographie interactive permettant une première visualisation avant/après des changements.

 

Quelques mois avant la mise en service du tram, de nombreux supports de communication seront déployés afin que vous puissiez vous approprier les changements, avant la mise en service du nouveau réseau.

 

UN RESEAU EN DEUX TEMPS !

Le réseau cible, tel que défini avec les BHNS, demandera des aménagements d’infrastructures, après la mise en service du tram.

Une mise en œuvre en 2 phases est donc envisagée pour une mobilité maximale !


Grâce au futur réseau, c’est 95% des habitants de la Métropole qui seront à moins de 500 mètres d’une ligne de bus et plus de 50% à moins de 500 mètres du tram, d’une ligne à Haut Niveau de Service ou d’une ligne Structurante !