La végétation

L'aspect végétal du Tram de Liège s’inscrit dans le Plan Communal de Développement de la Nature. Celui-ci reprend de grands principes, décrits ci-dessous, sur le rapport du végétal à la ville.

AMéLIORATION DU CADRE DE VIE

La présence végétale dans la ville est souvent associée par les habitants à un vecteur de bien être, qui contraste avec l’ambiance minérale dure et omniprésente. L’apport esthétique du végétal en ville contribue aussi à l’amélioration du cadre de vie.

Les parcs, les grandes pelouses, les espaces de promenades,… sont le support d’activités de loisirs qui permettent l’appropriation de la ville par les habitants.

STRUCTURATION DU PAYSAGE URBAIN

Le projet végétal présente un impact fort dans la composition de l’espace. Ainsi un double alignement d’arbres reflète aisément l’ambiance d’une grande avenue.

La gamme végétale mise en œuvre dans le cadre du tram, ainsi que le type de gestion qui lui est associée permet de créer un langage végétal différent selon le contexte urbain, par exemple entre les quartiers et le centre-ville.

RôLE éCOLOGIQUE

La présence de végétation dans la ville est bien entendu un facteur écologique important.

La masse végétale joue un rôle climatique fort en diminuant l’effet d’îlot de chaleur des villes.

De même, le choix d’une gamme végétale présentant des espèces mellifères (espèces produisant de bonnes quantités de nectar/pollen, accessibles aux abeilles). permet l’intégration de la nature en ville à l’écosystème local. Le facteur de diversité écologique s’inscrit dans cette optique.

A titre d'exemple, sur les quais, les espèces d'arbres suivantes seront plantées :

  • Tilia = Tilleul
  • Quercus = Chêne
  • Acer = Erable
  • Ulmus = Orme

VéGéTALISATION DE LA PLATEFORME

L’insertion de la plateforme du tram dans la ville crée un véritable lien entre les quartiers. Les différents traitements qu’elle emprunte sont le reflet de la séquence traversée, de l’usage des lieux…

Ainsi, le projet du tram propose de dérouler au maximum la plateforme comme un tapis végétal.

Dès que les contraintes ou les usages le permettent, la plateforme prendra l’apparence d’un long ruban vert.

Afin de renforcer les ambiances propres à chaque séquence urbaine, la végétalisation de la plateforme se concrétisera sous différentes formes.

Le centre-ville de Liège se doit de montrer une image élégante de la ville.

La plateforme y est alors traitée en gazon, apportant une image plus distinguée.

Sur l’hyper-centre, les usages intensifs de l’espace public ne permettent pas la végétalisation de la plateforme.

Sur les quais de Meuse, l’ambiance est à la promenade. La végétation occupe donc plus de places, notamment avec de larges banquettes plantées.  La plateforme du tram est alors végétalisée.

Ainsi, le protocole de végétalisation permettra de définir les différents substrats et types d’engazonnement (rustique, naturel) et un choix, en fonction des séquences géographiques, de la densité urbaine et des souhaits esthétiques.